Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Le BIM au service du développement durable

Comment le BIM permet de répondre aux nouveaux enjeux du développement durable ?

L’année 2019 a été témoin de nouvelles réglementations centrées sur l’environnement et la consommation énergétique. Au niveau national ou européen, ces nouvelles lois devraient répondre aux grands enjeux du réchauffement climatique. Les entreprises publiques ou privées, notamment dans le secteur du bâtiment, n’auront pas d’autres choix que de s’organiser pour présenter un plan stratégique dans ce sens.

C’est en 2020 que commence la mise en place de ces mesures. Avec l’Accord de Paris, signé en 2015 lors de la COP21 et la Réglementation Environnementale (RE 2020), le monde du BTP devient de plus en plus réglementé quant aux matériaux à utiliser (projet de loi relatif à l’économie circulaire), aux déchets de chantier (REP) ainsi qu’à la consommation énergétique des ouvrages et le rejet de CO2 (E+/C-).

Afin de construire de façon plus écologique et de s’adapter face à l’urgence climatique, il sera obligatoire d’analyser tout le cycle de vie du projet (ACV) ainsi que l’ensemble des composants utilisés. La consommation énergétique du bâtiment sera également un objectif majeur (lien vers actu), mais chaque étape du projet sera passée à la loupe par les autorités responsables. Il sera donc de plus en plus bénéfique, pour tous les acteurs du projet, de suivre l’ouvrage dès la phase de conception jusqu’à la maintenance de celui-ci.

Entre en jeu le BIM : Building Information Modeling. Il est déjà utilisé de façon systématique dans beaucoup de pays d’Europe et attire de plus en plus de professionnels de la construction, en France. Mais aujourd’hui encore, très peu d’entreprises ont réellement assimilé l’importance d’une réelle transition vers ces nouvelles méthodes de travail plus collaboratives et vers les outils technologiques qui l’accompagnent.

Le BIM dès la phase de conception

Utilisé dès la phase de conception, le BIM permet aux architectes, maitres d’ouvrages, bureaux d’études et entrepreneurs de collaborer sur le projet en temps réel et de partager les informations pertinentes avant même la première esquisse. La structuration et l’intelligence des données permettent ainsi d’évaluer le coût du bâtiment et d’avoir une simulation de ses performances énergétiques dès les phases d’estimation du projet. Il permet, de plus, d’optimiser la qualité, de mieux maîtriser et prévoir les risques et l’impact environnemental du projet.

De façon concrète, le BIM permet d’améliorer la collaboration entre toutes les équipes travaillant sur un même projet, d’optimiser la gestion des exigences et des interfaces, de réduire les délais et de percevoir les défauts d’un bâtiment ou d’une infrastructure avant même d’avoir posé la première pierre à l’édifice. Cet outil nécessite, cependant, une adaptation de la part de tous les acteurs et une transition progressive, permettant une digitalisation efficace et indispensable pour rendre le bâtiment intelligent (Smart Building).

En quelques mots, le BIM permettra ainsi à toutes les parties intervenant dans la phase de conception de répondre aux grands enjeux politiques liés au climat :

  • Simulation des performances énergétiques d’un bâtiment ou d’une infrastructure
  • Diagnostics techniques en amont
  • Mise en place de la traçabilité des déchets de chantiers
  • Analyses avec calculs structurels
  • Détections de tout type de conflits
  • Respect des normes, du budget et des délais
  • Et bien plus encore…

De plus, l’utilisation de l’Open BIM permet à qui veut d’extraire les données aux formats d’usage, comme l’IFC et ainsi de favoriser le partage et la collaboration autour d’une seule maquette numérique, lisible par tous les acteurs d’un projet. Avec des applications/logiciels comme WIZZCAD, la conception autour du BIM favorise la collaboration et la détection des problèmes avant la mise en chantier. De plus, sa construction BIM-Native et ses possibilités d’intégrer des API permettent de réduire significativement les coûts liés à l’assemblage de logiciels différents pour plusieurs projets et ainsi, les coûts de formation de plusieurs équipes.

Le BIM GEM (Gestion, Exploitation et Maintenance)

Lorsque l’on parle de BIM pour les bâtiments ou infrastructures, on parle souvent de « jumeau numérique » : représentation numérique des caractéristiques physiques et fonctionnelles de l’ouvrage. Bien plus qu’une simple maquette numérique, 2D ou 3D, le BIM est avant tout une nouvelle méthode de travail, un nouveau processus et un partage d’informations fiables tout au long d’un projet, utilisant des données intelligentes et structurées. Le jumeau numérique créé à l’aide du BIM, devient la réplique fidèle de l’ouvrage tel que construit. Grâce à la traçabilité des données offertes par le BIM, chaque changement et mise à niveau entre les différentes étapes de la réalisation de l’ouvrage (la programmation, la conception et l’exécution) vont être enregistrés et mis à jour, en temps réel, sur la maquette et le jumeau numérique.


Il devient ainsi un outil d’aide à la décision pour toutes les phases du cycle de vie et un outil de monitoring des bâtiments, en s’appuyant sur le Big Data, l’intelligence artificielle et l’IoT.

Ainsi, ces méthodes de travail collaboratives permettent de gagner en efficacité, d’apercevoir les défauts avant construction et de réduire les délais et les coûts liés aux partages d’informations instantanés depuis un seul logiciel.


Enfin, avec le BIM GEM, il est facile de piloter automatiquement l’exploitation et la maintenance d’un ouvrage. Cette solution, dédiée aux mainteneurs, mais aussi aux exploitants, aux Asset managers et aux Facility managers permet de contextualiser les données venant des différents systèmes d’information (GTB, GMAO, GED, ERP…) et d’accédertrès facilement et très rapidement à l’information tout en favorisant la collaboration via ses connecteurs et API.


Le jumeau numérique, ainsi créé, représente la brique de base d’un système d’intelligence collective car celui-ci permet la coordination et la mutualisation des ressources énergétiques. La bonne connaissance du cycle de vie de tous les matériaux prouve bien l’intérêt de l’utilisation du jumeau numérique et des méthodes du BIM via la collecte massive des données et la digitalisation des usages.

 

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les solutions BIM et BIM GEM de WIZZCAD ?

N’hésitez pas à prendre contact avec nos équipes ou accédez directement aux ressources dont vous avez besoin.

Partager sur linkedin
Partagez
Partager sur twitter
Tweetez
Partager sur facebook
Partagez
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Rejoignez la tribu WIZZCAD et cultivez votre expertise du Smart Building

Recevez, chaque mois, la newsletter du blog WIZZCAD pour rester à la pointe de la transformation numérique du secteur du BTP et de l'Immobilier.

Ces articles peuvent vous interesser

infographie proptech

Infographie : Qu’est-ce que la Proptech ?

Infographie : Qu’est-ce que la Proptech ? Comment la Proptech poursuit sa montée en puissance ? La Proptech, contraction de “Property” et “Technology”, vient renouveler le secteur de l’immobilier en apportant la couche servicielle nécessaire

Lire la suite ➔


REJOIGNEZ LA TRIBU WIZZCAD ET CULTIVEZ VOTRE EXPERTISE DU SMART BUILDING

RELAYEZ L'ARTICLE :

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

RECEVEZ LA MISSIVE DU SMART BUILDING

Rejoignez la tribu WIZZCAD pour rester à l’affut des dernières tendances du Smart Building !