Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Les murs végétalisés, comment mêler l'utile à l'agréable ?

Les murs végétaliser, comment mêler l'utile à l'agréable

Ils se font discrets dans le paysage urbain français mais donnent fière allure aux bâtiments, les murs végétalisés ne sont pas seulement beaux à regarder. En plus d’être un véritable plaisir pour les yeux des passants, ils possèdent de nombreuses qualités insoupçonnables. Il s’agit aujourd’hui de la meilleure solution pour recouvrir un revêtement en béton et lui donner vie. Si le mur végétal est si irréprochable, pourquoi en croise t-on si peu dans nos métropoles ? En effet, il est bien rare de tomber sur un mur végétalisé. Le plus notable est le magnifique mur végétalisé du Musée du Quai Branly. Pour savoir pourquoi les murs végétalisés peine à s’imposer dans nos villes, nous allons nous pencher sur ses avantages et ses inconvénients. 

Qu'est-ce qu'un mur végétalisé ?

murs-vegetalises-batiment
Au-delà du fait d’installer des plantes grimpantes sur un mur, le mur végétalisé est un véritable jardin vertical. Posé sur la façade d’un bâtiment, il y améliore grandement son apparence. Sa fonction première est de donner vie à un bâtiment, mais ce n’est pas tout. Un mur végétalisé est aussi un excellent isolant thermique et phonique, un bon point pour atténuer les bruits de la ville. Il existe trois types de murs végétalisés : 
    • Végétalisation sur mesure : Ce mur végétal est complètement dissocié du bâtiment. Les variétés de plantes sont choisies en fonction des conditions climatiques de l’endroit où est installé le mur. 
    • Végétalisation modulée : Une structure métallique est posée sur le bâtiment puis plusieurs bacs y sont entreposés. Ces bacs remplis de substrats sont plantés en usine avant d’être installés. 
    • Végétalisation à planter : Cette structure est construite sur mesure puis les plantes sont ajoutées dans l’armature. 
    Ces trois types de murs végétalisés nécessitent peu d’entretien, environ deux tailles (pour la végétalisation sur mesure) ou visites techniques par an. 

      Quels sont les avantages d'un mur végétalisé ?

      Les avantages à posséder un mur végétalisé sont multiples. Comme évoqué plus haut, un mur végétalisé est un très bon isolant thermique et phonique. Outre ses qualités isolantes, un mur végétalisé améliore la qualité de l’air. En effet, les plantes présentes sur le mur végétalisé absorbent les particules, notamment la poussière et autres substances polluantes. Un autre avantage et pas des moindres, le mur végétalisé retient les eaux pluviales (de 4 à 38 mm en fonction de l’épaisseur du mur). Ainsi, on évite la saturation du réseau d’évacuation des eaux et le risque d’inondation est écarté.

      Un mur végétalisé invite la faune locale à venir se nourrir et se loger en son sein, ce qui développe la biodiversité. Grâce à un mur végétalisé, la température ambiante en ville est régulée, l’air est rafraîchi et humidifié. En outre, le mur végétalisé lutte contre le phénomène “d’îlot de chaleur” très courant en ville. Ce phénomène est dû à l’activité humaine et à l’urbanisme, la conséquence est une augmentation de la température en ville. Plus globalement, l’installation d’un mur végétalisé améliore le cadre de vie des citadins car il transforme un simple mur en béton en un véritable jardin vertical

      mur végétalisé musée du Quai Branly
      Mur végétalisé du Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

      Quels sont les inconvénients d'un mur végétalisé ?

      Malgré ses nombreux avantages, le mur végétalisé possède aussi son lot de contraintes. Tout d’abord, comme pour toute modification d’un bâtiment, il faut effectuer une demande auprès de la mairie. Une procédure plus ou moins longue qui peut facilement décourager. Au-delà des contraintes administratives, son prix élevé peut laisser dubitatif : entre 600 et 1200 euros/m2. 

      Tout comme un jardin, le mur végétalisé demande de l’entretien. L’entretien varie en fonction du mur, mais il faut compter en moyenne 2 visites techniques par an. Comme expliqué plus haut, un mur végétal régule la température ambiante, développe la biodiversité et retient les eaux pluviales, mais est-ce vraiment écologique ? Pas vraiment car posséder un mur végétalisé demande beaucoup d’eau et beaucoup d’engrais. 

        Les murs végétalisés

        Conseils pour réussir son mur végétalisé

        mur végétalisés

        Si vous êtes convaincus par le mur végétalisé, voici quelques conseils pour optimiser son installation :

        • Choisir des plantes adaptées : pour que votre mur soit harmonieux et esthétique, le choix des plantes est primordial. Choisissez de belles couleurs pour que votre mur soit agréable pour les yeux.
        • Connaître la nature des plantes : lorsque vous choisissez vos plantes, renseignez-vous sur la variété afin d’éviter que telle plante prenne le dessus sur une autre. 

        • Privilégier des plantes endémiques à la région : pour éviter que les plantes  ne meurent, choisissez des variétés locales qui n’auront aucun mal à s’adapter à l’environnement. 
        • Bien calibrer le système d’irrigation : si le système d’irrigation est insuffisant ou mal entretenu, les plantes peuvent mourir.
         En outre, il est conseillé de faire appel à un professionnel qui saura vous conseiller sur la mise en place d’un mur végétalisé et dans le choix des plantes.  

        Et vous, que pensez-vous des murs végétalisés ?

        Avez-vous pensé à la solution WIZZCAD pour rendre plus verts vos ouvrages ? 

        Découvrez notre Guide Pratique du Conducteur de Travaux, les 7 étapes pour digitaliser votre chantier !

        Partager sur linkedin
        Partager
        Partager sur twitter
        Twitter
        Partager sur facebook
        Partager
        Partager sur whatsapp
        Partager

        Ces articles peuvent vous intéresser

        Qui sommes-nous ?

        Contact