Les solutions pour éviter un litige locataire bailleur

litige-locataire-bailleur
Suivez toute l’actualité de la construction et du digital​

Les relations bailleur locataire ne sont pas toujours simples. Un simple malentendu peut engendrer un litige qui peut même se conclure devant les tribunaux. Afin d’éviter d’en arriver là, il existe des solutions simples pour prévenir le litige. Dans cet article, vous découvrirez les différentes clés pour éviter le litige locataire bailleur.

Sommaire

Quelles sont les principales raisons de litige ?

Un litige peut voir le jour pour différentes raisons, mais les principales sont :

  • L’état du logement : si un logement présente des marques d’insalubrité, le locataire a de vraies raisons de vous en vouloir. Surtout si ces problèmes ne sont pas réglés après mainte et mainte plaintes.
  • Le prix du loyer : si le prix du loyer est trop élevé par rapport au logement proposé, une frustration se crée de la part du locataire.
  • Le retard ou l’absence de paiement du loyer est l’un des principaux facteurs de litige entre un bailleur et son locataire.
  • Les conditions de résiliation du bail : un facteur de frustration de la part du locataire ou du bailleur si ces conditions ne sont pas respectées par l’une des parties.
  • L’état des lieux : il s’agit d’un sujet de discorde entre un bailleur et son locataire, notamment l’état des lieux de sortie.
  • Des travaux de réhabilitation : il s’agit d’une raison majeure car le quotidien du locataire est perturbé par du bruit, de la poussière et des accès limités.

Toutes ces raisons peuvent fortement dégrader les relations entre le bailleur et ses locataires. Heureusement, il existe des solutions pour éviter d’en arriver au litige. Mais comment éviter le litige ? On vous en dit plus dans la suite de cet article.

Comment éviter un litige locataire bailleur ?

Ci-dessous, nous avons vu les principales raisons d’un litige. Malheureusement cette liste est non exhaustive. Il y a bien d’autres facteurs qui poussent le bailleur ou le locataire à créer un litige. La bonne nouvelle c’est qu’il existe des moyens simples et efficaces d’éviter d’en arriver à un litige.

#1 Réhabiliter les logements

La première solution, c’est de réhabiliter son parc immobilier afin d’offrir un meilleur cadre de vie à vos locataires. La réhabilitation est à la fois esthétique mais pas que, ces travaux peuvent aussi permettre de mettre aux normes les logements et ainsi baisser le taux de charge. On s’explique : en rénovant les logements, les parties communes et les appareils (chaudières, chauffages, etc.) le taux de charge des locataires baisse. Les logements sont plus neufs, mieux isolés et respectent les normes environnementales en vigueur. Un bon point pour éviter la frustration de vos locataires. Vous l’aurez compris, offrir un cadre de vie agréable à vos locataires c’est la garantie de faire grimper leur taux de satisfaction. Par la même occasion, vous évitez des petites frustrations dues à des des logements insalubres ou à des charges trop élevées.

#2 Savoir communiquer avec ses locataires

La communication est la clé de tous les succès. Bien communiquer avec ses locataires c’est éviter les malentendus qui mènent généralement au litige. Une bonne communication, c’est informer ses locataires régulièrement des changements opérés sur leur lieu de vie. Notamment si vous vous lancez dans un projet de réhabilitation où le locataire subit le bruit et la poussière au quotidien, sans compter les interventions dans son logement. Il existe des outils digitaux permettant de fluidifier la communication entre bailleur et locataires. Si pour vous le monde du digital est encore un peu flou, lisez la suite de cet article.

Penser à la digitalisation

Avez-vous pensé à la digitalisation pour éviter le litige avec vos locataires ? Vous vous demandez en quoi le digital peut vous aider dans cette démarche ? C’est simple, l’outil digital vous aide à mieux communiquer avec vos locataires. Ils ont la possibilité de signaler un problème dans leur logement de façon plus facile et l’information circule plus vite. Puisque l’information circule plus vite, le temps de prise en charge du problème est raccourci. Lors de travaux de réhabilitation, toutes les informations concernant le chantier sont fournies via le “boîtage”, c’est-à-dire un mot dans la boîte aux lettres de tous les locataires. Or, avec le digital, le locataire reçoit directement une notification push ou un email.

On résume ?

Pour résumer, on comprend qu’il existe de nombreux facteurs responsables d’un litige locataire bailleur. L’intérêt d’un bailleur est d’éviter à tout prix un litige avec son locataire car c’est une source de frustration et un calvaire administratif. Pour éviter d’en arriver à se batailler juridiquement avec son locataire, il faut prendre les problèmes à la source. Dans un premier temps : proposer un cadre de vie agréable à vos locataires en réhabilitant votre parc social. Ces travaux de réhabilitation vont permettre à vos locataires de vivre dans un lieu plus sympathique mais pas que. La réhabilitation c’est aussi mettre au normes les logements pour réduire le taux de charge. Par taux de charge, nous entendons l’eau, l’électricité et le gaz. Deuxièmement : communiquer avec vos locataires en les informant sur toutes les actualités de leur lieu de vie. Sur ce point, le digital peut vous être d’une grande aide pour fluidifier la communication.

Nouveau call-to-action

Articles similaires