Gagnez du temps sur vos EDL grâce au digital

edl
Suivez toute l’actualité de la construction et du digital​

En tant que bailleur social, les EDL sont votre quotidien. Vous avez une manière de procéder bien à vous, mais saviez-vous qu’il existe une solution efficace pour gagner du temps ? En effet, l’état des lieux n’est pas un moment plaisant, ni pour vous ni pour vos locataires, alors pourquoi s’éterniser ? Si vous recherchez un moyen de simplifier vos EDL, vous êtes au bon endroit.

Sommaire

Un EDL, c'est quoi ?

L’EDL, c’est l’état des lieux d’entrée et de sortie d’un logement. Lorsqu’un nouveau locataire entre dans un logement, le bailleur organise un état des lieux d’entrée afin de vérifier l’état du logement. C’est un moment où chaque recoin du logement est examiné et où les installations sont vérifiées (électricité, interphone, robinets). Généralement, les EDL se présentent sous forme d’un document avec des cases à cocher.

EDL : quelles infos doit-il contenir ?

Pour éviter un quelconque litige locataire bailleur, il est vivement conseillé d’avoir l’œil bien ouvert lors d’un EDL. Pour vous donner une idée des informations à fournir, voici les mentions obligatoires du décret n°2016-382 :

#1 L'EDL d'entrée

  • Le type d’état des lieux (entrée ou sortie)
  • Sa date d’établissement  
  • La localisation du logement 
  • Le nom ou la dénomination des parties et le domicile ou le siège social du bailleur
  • Le cas échéant, le nom ou la dénomination et le domicile ou le siège social des personnes mandatées pour réaliser l’état des lieux 
  • Le cas échéant, les relevés des compteurs individuels de consommation d’eau ou d’énergie 
  • Le détail et la destination des clés ou de tout autre moyen d’accès aux locaux à usage privatif ou commun 
  • Un inventaire des revêtements muraux, des sols, des équipements ménagers. Sur chacun de ces équipements et dans chacune des pièces, indiquer leur état précis. Pour chaque élément, précisez son état (neuf, bon état, état d’usage…) 
  • Ajoutez des photos si besoin
  • La signature des parties ou des personnes mandatées 

#2 L'EDL de sortie

  • L’adresse du nouveau domicile ou du lieu d’hébergement du locataire ; 
  • La date de réalisation de l’état des lieux d’entrée ; 
  • Si besoin, les évolutions de l’état de chaque pièce et partie du logement constatées depuis l’établissement de l’état des lieux d’entrée

Digitaliser son EDL

La solution numéro 1 pour gagner du temps sur ses EDL, c’est le digital. Oui, digitaliser votre process d’EDL vous permet non seulement de gagner un temps précieux, de mieux organiser vos EDL mais aussi d’être plus précis. A l’aide d’une tablette, vous remplissez tous les champs de votre document numérisé et vous pouvez même prendre des photos du logement si besoin. Le document est stocké dans l’appli, en sécurité et sans aucun risque de le perdre ou de l’abîmer puisqu’il s’agit d’un format dématérialisé. Une fois l’EDL terminé, vous envoyez une copie à votre locataire en quelques clics. Le gain de temps est significatif et le process est plus précis.

On résume ?

Si on résume la situation, on comprend que le digital est là pour simplifier le processus d’un EDL. S’équiper d’un outil digital pour ses EDL vous permet d’accélérer le protocole et de prendre des photos du logement. Toutes ces informations sont stockées dans l’application et vous avez la possibilité d’envoyer les documents à vos locataires. Depuis son apparition, le digital a su faciliter la tâche à de nombreux secteurs. Il s’avère être plus qu’indispensable au sein d’un organisme social, pour les EDL, pour la maintenance du parc locatif social ou pour des travaux de réhabilitation en site occupé. 

Nouveau call-to-action

Articles similaires