Objectif : diminuer le taux de charge !

taux-de-charge
Suivez toute l’actualité de la construction et du digital​

Avec le taux de satisfaction et le taux de vacance, le taux de charge arrive en troisième place du podium des préoccupations d’un bailleur social. Si vous souhaitez trouver des solutions pour baisser le taux de charge de votre parc locatif social, vous êtes au bon endroit. Au cours de cet article, nous nous intéresserons au taux de charge d’un logement social, ses principaux facteurs et les solutions existantes pour réduire les charges. 

Sommaire

Qu’est-ce que le taux de charge ?

Le taux de charge désigne toutes les dépenses liées au logement, c’est-à-dire l’eau, le gaz et l’électricité. Le bailleur social cherche à conserver un taux de charge bas pour ses locataires. Saviez-vous que le taux de charge peut affecter le taux de satisfaction et le taux de vacance ? En effet, si le taux de charge est bas, le locataire est satisfait et vos logements sont susceptibles d’intéresser un plus grand nombre de locataires.

Taux de charge : quels sont les facteurs ?

Il existe plusieurs facteurs liés à la hausse du taux de charge, le rôle du bailleur social est de les identifier pour trouver des solutions efficaces. 

#1 Les installations

Ce que nous appelons “installations” ce sont simplement les équipements de vos parcs locatifs, par exemple la chaudière ou les radiateurs. Par exemple, si les radiateurs de vos logements sont vieux et qu’ils fonctionnent à l’électricité, le locataire devra payer un taux de charge élevé. 

#2 L'isolation

L‘isolation joue un rôle important dans le taux de charge. Les HLM ont poussé comme des champignons à la fin du 20ème siècle pour faire face à la forte croissance industrielle. Aujourd’hui, ces mêmes HLM présentent quelques signes de fatigue, notamment l’isolation qui n’est pas spécialement au rendez-vous. Une mauvaise isolation c’est une surconsommation du chauffage, qu’il soit électrique ou au gaz.

#3 L'inflation

Le coût de la vie a une grosse incidence sur le taux de charge des locataires. Le prix de l’eau, du gaz et de l’électricité est fixé par l’État. Si les prix augmentent, le taux de charge augmente lui aussi. 

Taux de charge : les solutions

Heureusement, il existe des solutions pour réduire ce taux de charge. Vous l’avez compris, l’intérêt pour un bailleur est de baisser le taux de charge de ses locataires. 

#1 La réhabilitation

La réhabilitation est la solution numéro 1 pour réduire le taux de charge. Elle consiste à remettre à neuf vos parcs locatifs sociaux, notamment effectuer des travaux d’isolation. Comme le but n’est pas de “chauffer les oiseaux”, mieux isoler ses logements permet de conserver la chaleur et par conséquent, de diminuer le taux de charge. 

#2 Changer ses équipements

Changer les vieux équipements de l’immeuble comme les fenêtres, les sanitaires, les radiateurs ou la chaudière vous permet de diminuer le taux de charge. En effet, les équipements modernes sont bien moins énergivores, ce qui permet de faire des économies sur les charges d’un foyer. Poser de nouvelles fenêtres vous permet de mieux isoler vos logements, un geste supplémentaire pour réduire la facture de gaz ou d’électricité. 

Nouveau call-to-action

Articles similaires